Les habitants du Sud de la France sont les plus barbus

Taille du texte: A A A

Le port de la barbe connaît un revirement majeur, car longtemps considéré comme signe de vieillesse. Aujourd’hui, ce sont les plus jeunes qui en font « leur » mode avec plus d’hommes barbus pour les habitants du Sud de la France. Explications.

 

Un bouleversement de la symbolique de l’âge

Si la barbe symbolisait la vieillesse ou le relâchement professionnel à une certaine époque, c’est tout le contraire qui s’affirme aujourd’hui, car 92 % des hommes entre 25 et 34 ans optent pour la porter. Et le chiffre diminue de moitié au-delà de cet âge, car 53 % choisissent le rasage complet, pour passer à 60 % une fois la cinquantaine franchie.

L’une des raisons de ce bouleversement est le fait que la barbe soit maintenant vue comme un signe de maturité et d’élan pour entreprendre.

 

 

Ce que l’on pense du barbu

La barbe, au lieu d’être ringarde et vieillotte, apparaît désormais comme un accessoire de mode et de la « cool attitude ». Elle est synonyme de personnalité, de tendance, de modernité et s’entretient, à tel point que la profession de barbier est devenue un art. En témoigne aussi la panoplie de rasoirs et de produits de rasage disponibles sur le marché.

 

 

Les habitants du Sud à l’honneur

La récente étude menée par OpinionWay dans le cadre du lancement de la Bic Shave Club, source des chiffres cités plus haut, a également montré que 56 % des hommes du Sud-Est de la France optent pour la barbe contre nettement moins au Nord-Ouest.

Aucune explication nette n’est avancée sur la raison de cette répartition inégalée. Toutefois, l’ethnologue Christian Bromberger note que cette scission géographique se superpose à la carte des catégories socioprofessionnelles. En effet, le Sud-Est de la France, zone des habitants les plus barbus, coïncide avec les régions ayant un plus grand nombre de CSP+.

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0