Le salon où l’on cause

Taille du texte: A A A

Le salon de coiffure est LE lieu d’échanges et de commérages par excellence où l’on aborde sans retenue des sujets aussi divers et variés. La sexualité, les ragots du quartier, les rumeurs sur les « People » et surtout l’élection présidentielle ! Enquête spéciale par Edouard Ruiz-Lahaye, créateur et administrateur du Club des coiffeurs sur Facebook.

 

 

Nos clientes viennent chez nous pour se faire une beauté et, par la même occasion, pour se tenir au courant des dernières infos et également en débattre avec leur coiffeur préféré car elles savent que le salon de coiffure est l’endroit où l’on parle de tout, ou l’on se confie en toute discrétion. Nos clientes savent que le coiffeur, au vu du monde qu’il brasse, est toujours au courant des dernières infos. Mais est-ce que, pour autant, tous les sujets peuvent être abordés en salon en toute impunité avec nos clientes ainsi qu’avec nos collaborateurs ?

 

Parler de tout ou de rien

Sur le Club des Coiffeurs de Facebook, groupe que j’administre, nous avons bien remarqué à plusieurs reprises que certains sujets fâchent et ne font jamais l’unanimité. Nous sommes là pour écouter nos clientes, les entendre, mais il est évident qu’à aucun moment les professionnels que nous sommes ne doivent s’impliquer dans une discussion qui pourrait vite dégénérer, créer une mauvaise ambiance, au risque de perdre des clientes. Nous ne pouvons pas aborder tous les sujets aussi simplement sans rentrer dans des conflits d’opinion et outrepasser ainsi notre fonction. Les clientes viennent pour se détendre et passer un moment agréable dans nos salons, et nous nous devons de rester à notre place de professionnels de la coiffure et ne pas créer de dissensions.

 

Quelle attitude adopter avec les clientes ?

Être à l’écoute en restant neutre est à mon sens la meilleure solution envisageable, car à aucun moment nos clientes n’ont à connaître nos idées politiques, religieuses ou autres… En revanche, mettre à profit ces moments de discussion pour parler plutôt des dernières tendances, des nouveautés de produits, leur proposer un suivi beauté à la maison, leur faire des propositions pour leur prochain rendez-vous… serait à mon avis plus utile, moins risqué et surtout plus professionnel ! Il doit en être de même avec son équipe, car en aucun cas le lieu de travail n’a pour vocation d’aborder des sujets qui peuvent conduire à la discorde.

 

Rester professionnel

Sur son lieu de travail, le salarié conserve sa liberté d’opinion et de conscience, à condition d’éviter toute propagande en faisant preuve de discrétion. Bien sûr, autour de la machine à café, les salariés peuvent discuter de tout sans tomber dans le militantisme ni perturber le bon fonctionnement de l’entreprise. Mais comme je le répète souvent, au nom de la laïcité qui régit notre société, les idées politiques, religieuses ou même l’orientation sexuelle, font partie du domaine du privé et n’ont pas leur place sur le lieu de travail, et c’est à l’employeur d’imposer certaines limites.

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0