L’avis des pros sur la formation coiffure

Taille du texte: A A A

 

« IL EST TEMPS QUE LES FORMATEURS S’ADAPTENT »

Pierre Mollicone, coiffeur ambassadeur pour Davines

« Comment répondre à la baisse de l’enveloppe formation ?
– Dans ce métier de beauté et de mode, la formation est et sera toujours un point fort et important. L’avenir repose, il me semble, sur deux concepts complémentaires. Tout d’abord, les aspects technique et communication, pour lesquels je reste persuadé que rien ne vaut une formation réalisée par des formateurs qualifiés, en face à face. Et, concernant les volets marketing, gestion et business – qui sont essentiels pour que ce métier puisse continuer à vivre –, l’e-learning représente une source extraordinaire d’apprentissage. Si l’enveloppe dédiée diminue, il va falloir que les tarifs proposés soient plus attractifs. Pour ne pas en arriver à une formation à deux vitesses, je crois qu’il est temps que les formateurs s’adaptent et proposent des prix de formation en adéquation avec les capacités du marché. »

 

« SE FORMER EST ESSENTIEL ! »

Béatrice Gomis, manager et associée du salon David Bralizz

« Comment voyez-vous la formation coiffure de demain ?
– Notre métier évolue sans cesse et se former est essentiel. Au regard du climat financier tendu et d’une enveloppe formation qui diminue, j’espère qu’à l’avenir les marques sauront nous aider et, par exemple, proposer un accompagnement pour nous former aux produits, car nous sommes leur meilleur atout auprès des clients ! Quoi qu’il en soit, toute action de formation est un plus pour le salon, pour mieux conseiller et répondre aux besoins de la clientèle. Il y gagnera en professionnalisme et en fidélisation. C’est donc l’assurance d’une démarche gagnant/gagnant, à la fois pour le chef d’entreprise et pour le coiffeur ! »

 

« LA FORMATION S’INVITE AU SALON »

Laetitia Guenaou, Hair Institut

« L’avenir de la formation passe-t-il par l’apprentissage à distance ?
– Aujourd’hui, faire venir des formateurs en salon ou envoyer des salariés en formation a un coût qui peut être excessif pour l’entreprise. L’absence des employés en stage représente aussi une perte de chiffre d’affaires. Pour moi, la solution, c’est : la formation qui s’invite au salon ! Les patrons de salon peuvent acheter ou louer des modules de formation par Internet. Pour un coût moindre, cela permet à leurs salariés d’accéder à la formation, via l’e-learning, tout en restant au salon. Ils ont ainsi la possibilité de faire des trainings ou encore de travailler sur des modules de chez eux, à partir de vidéos, d’apprendre et de trouver l’inspiration. Voilà ce qui pourrait éviter à l’avenir un système de formation à deux vitesses, où seules les sociétés ayant les moyens seraient à même d’envoyer leur personnel en formation. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0