La désertification salariale selon Stéphane Amaru

Réservé aux abonnés
Taille du texte: A A A

Depuis quelques années, l’embauche est devenue vraiment problématique. Les sonnettes d’alarme ont commencé à clignoter, mais personne n’avait prévu une telle pénurie ! Il ne se passe pas une semaine sans qu’un collègue coiffeur me demande d’activer mon réseau pour l’aider à embaucher.

 

Aujourd’hui, le constat est le suivant : certains patrons hésitent à grossir ou à ouvrir un autre salon, de peur d’avoir plus de clients que de coiffeurs prêts à coiffer.

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article

Abonnez-vous

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 2