Triptyque atypique d’Elie Valiere

Taille du texte: A A A

Elie Valiere lance sa première collection de photos aux inspirations multiples. « Chrysalis », un triptyque minimaliste mais juste qui ne montre que l’essentiel : la coiffure.

 

Tenant son propre salon de coiffure à Suresnes (Hauts-de-Seine), Elie Valiere décide de sauter le pas et de lancer sa première collection. Le concept ? Un triptyque symbolique, d’inspiration à la fois christique, klimtienne et botticellienne dans lequel les trois modèles ne se révèlent qu’à travers la magnificence de leurs chevelures. Aucun élément extérieur ne détourne le regard de la coiffure, l’élément central du tableau, d’où les corps simplement suggérés et les visages masqués. « Nous voulions un retour aux sources, un travail brut et épuré, un rendu sans artifice et à contre-courant de ce que l’on voit aujourd’hui. Le cheveu seul dans sa quintessence. La femme y apparaît en toute pureté dans son écrin de blancheur. Seuls le coiffage et la profondeur de la couleur sont mis en scène », confie l’artiste sur sa création. Pour la partie technique, les coiffures ont été travaillées à plat puisque les modèles étaient en position allongée. « Le plus compliqué a été de créer du relief. »

 

 

 

 

Crédits

Coiffure : Elie Valiere

Maquillage : Céline Regnard

Stylisme : Caroline Bonnin

Photographe : Patrice Lemesle

Assistants : Laurence Bride et Julien Rey

Partages
Réagissez à cet article
Partager avec nous votre avis ! 0