L’art du nu avec Elie Valière

Taille du texte: A A A

Quand l’art du nu et la sculpture servent de base pour créer une oeuvre capillaire rendant hommage à la femme et à la féminité…

 

 

Après sa précédente série intitulée « Chrysalis », Elie Valière signe l’acte 2 de son projet artistique : « Racines ». Un triptyque inspiré de la déesse Gaïa, pouvant aussi bien créer une beauté harmonieuse que semer le chaos. Car pour notre coiffeur, féminité et chevelure vont de pair. « Une femme a beau s’acheter les plus belles robes de couture, la joaillerie la plus extraordinaire ou des escarpins de créateur, quand elle se couche, le seul atout qui lui reste, c’est sa chevelure. » comme l’a si bien dit John Nollet. Et à travers son travail, Elie met en avant la douceur de la femme en recréant cette symbiose entre les cheveux et la féminité, en révélant un véritable « nu » artistique.
C’est Caroline Bonnin qui est à l’origine des trois sculptures constituant la base de la création.  Elie et son équipe les ont ensuite repeintes pour pouvoir positionner des centaines d’extensions dessus. Côté coiffure, les couleurs ont été retravaillées pour apporter une véritable profondeur. Les tonalités chaudes sont mises en avant avec le noir, le roux et le rouge. 

Au total, plus d’une dizaine de jours ont été nécessaires pour finaliser les trois œuvres.

 

Crédits
Direction artistique : Elie Valière
Coiffure : Laurence Bride, Julien et Jérôme Rey
Maquillage : Thora Hronn
Photographie : Pascal Latil
Sculpture : Caroline Bonnin

Partage
Réagissez à cet article
Partager avec nous votre avis ! 0