Il part à la retraite et offre son salon

Taille du texte: A A A

Le journal Sud Ouest rapporte une bien belle histoire. Celle d’un coiffeur qui a offert son salon de coiffure.

Au moment de partir à la retraite, le coiffeur Alain Gravelle a cédé son fonds de commerce gracieusement. Sa volonté : permettre à un jeune de prendre la relève sans être étouffé financièrement. Une initiative remarquable !

Au moment de raccrocher les ciseaux et autres sèche-cheveux, après tout de même quarante-deux années de carrière, M. Gravelle a cédé son fonds de commerce à Carine Lapeyre. Le nouveau retraité confie, plein d’humilité : « À la Chambre de métiers, ils avaient évalué mon fond à 36 000 euros. Trop cher pour un jeune qui veut s’installer (…). Je souhaitais mettre le pied à l’étrier à un jeune sans l’étrangler financièrement. »

C’est donc à Carine Lapeyre que revient le fonds de commerce du salon, et ainsi la clientèle rattachée à ce dernier. Une lourde responsabilité dans la mesure où il faut perpétuer l’histoire du salon. Et une immense chance avant tout. Lors du moment solennel de la passation de pouvoir, qui réunissait nombre des clients dans une salle polyvalente, Carine soulignait, émue : « C’est un beau cadeau que m’a fait M. Gravelle. Je ne crois pas que quelqu’un d’autre aurait pu faire un tel geste. »

Saluons alors le geste de ce professionnel, qui témoigne une fois de plus de la grande générosité dont vous, coiffeurs, pouvez faire preuve. Une action qui vise à assurer la pérennité du métier de coiffeur. Laisser sa place à la nouvelle génération, c’est aussi de cette manière-là que le secteur saura se renouveler.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0