Il n’y a pas que la coiffure dans la vie : MAXIME HELLEC, UNE FORCE DE LA NATURE

Taille du texte: A A A

Le jeune Franc-Comtois Maxime Hellec Marche est champion de France de force athlétique. Une discipline peu connue. Mais dans la vraie vie, il est coiffeur. À 24 ans, il vient d’ouvrir un salon à Colmar avec Loris Hug. Deux passions et toujours l’excellence en ligne de mire.

COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LA FORCE ATHLÉTIQUE ?

Grâce à mon grand frère qui faisait de la musculation. J’allais le voir s’entraîner. Pour commencer, je me suis inscrit en loisirs puis, à 18 ans, je me suis lancé dans les compétitions. Mon père qui tient un club associatif à Montbéliard, m’a suivi. Un entraînement de tous les jours, jusqu’à douze heures par semaine pour être au top, après le salon. Une recette payante puisque j’ai enchaîné les succès : je suis devenu double champion du monde, mais aussi champion de France et d’Europe. La boucle est bouclée. J’ai donc arrêté les compétitions il y a quelques mois.

À 18 ANS, N’EST-CE PAS TROP DUR DE GÉRER CETTE DISCIPLINE SPORTIVE ET LA COIFFURE, DEUX PASSIONS TRÈS PRENANTES ?

Pas du tout. Finalement, on a toujours de l’énergie pour exaucer ses rêves. Je retrouve dans les deux la motivation, l’envie d’apprendre, l’envie d’aller toujours plus loin. C’est un mode de vie !

QU’EST CE QUE CELA VOUS A APPORTÉ DANS VOTRE MÉTIER DE COIFFEUR ?

Le courage et la « zénitude ». Et puis, cela m’a permis, ça c’est certain, d’être bien dans mon corps, mais aussi dans ma tête. Que du bénéfice pour le mental. J’ai participé à de nombreux concours pour développer mes aptitudes. J’ai osé. Et si ça ne prend pas le chemin que l’on souhaite, ce n’est pas grave, on recommence. Et je suis toujours prêt à relever des défis.

VOTRE CLIENTÈLE ÉTAIT-ELLE AU COURANT DE VOS EXPLOITS SPORTIFS ?

Oui. Elle était très assidue, nous échangions beaucoup sur cette force physique et mentale.

QU’EST-CE QUE LA FORCE ATHLÉTIQUE ?

C’est un sport de force, peu connu, appelé « Powerlifting » aux États-Unis. Cela ressemble à de l’haltérophilie, mais les charges sur les barres sont beaucoup plus lourdes – cela peut monter jusqu’à 170 kg. Les mouvements principaux : le développé couché, le squat et le soulevé de terre qui aide à travailler le corps.

UN PARCOURS ATYPIQUE

2016 : champion de France en mouvement individuel en soulevé de terre et de squat, vice-champion de France, 3 mouvements. Participe aux championnats d’Europe, arrive 4e. Qualifié pour les championnats du monde.

Août 2017 : devient double champion du monde.

 

 

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0