Honneur aux dames !

Taille du texte: A A A

 

À l’occasion de la journée de la femme, nous souhaitons vous faire découvrir ou redécouvrir le parcours des femmes les plus influentes du secteur.

 

Laetitia Guenaou

Arrivée à Paris à l’âge de 20 ans, la Varoise a connu un parcours mouvementé, mais réussi. Successivement coiffeuse en salons, sur des plateaux de cinéma puis dans la musique elle est finalement tombée amoureuse des shows. « Tout d’un coup, votre création compte. Il n’y a plus le chanteur, la comédienne ou le réalisateur qui vous disent ce qu’il leur plaît ou pas. Vous êtes vraiment le chef d’orchestre. »

Aujourd’hui, Laetitia est une coiffeuse, mais aussi une entrepreneuse. De ces rencontres sont nés une académie et un label « Le Monde de Laetitia Guenaou » mais aussi un institut de formation « L’instituto L’Oréal Professionnel ». L’ambassadrice internationale de L’Oréal Professionnel à même créée ses propres outils de coiffage : l’OndulHair et le Cizoir distribué par Velecta Paramount et le Twin Cizor par Euro passion.

 

Christine Margossian

La coiffeuse couteau suisse ! Ambassadrice, coach, formatrice et même journaliste Christine Margossian ne chôme pas. MOF à ses 24 ans, Christine est depuis considérée par ses pairs comme l’une des femmes les plus influentes de la coiffure française. Que ce soit pour des émissions de télé ou pour ses services de consultante et de formatrices, les chaînes, franchises et entrepreneurs indépendants lui ont fait confiance.

 

Sans-titre-2

 

Sur son site internet, elle dispense des cours de relooking et partage ses collections. Ses interprétations des différentes tendances font d’elle une experte du domaine.

 

Sarah Guetta

Sur le devant de la scène fin 2015 au travers de l’émission Cauchemar Chez le Coiffeur, Sarah Guetta a beaucoup fait parler d’elle. Si certains l’ont adoré et que d’autres l’ont détesté, sachez Sarah est bien plus qu’une présentatrice ! Après s’être occupée du brushing de Catherine Deneuve à seulement 20 ans, elle a rapidement intégré le monde du showbiz. Quand le cinéma l’appelle en 1995, elle devient la coiffeuse de stars et totalise aujourd’hui une trentaine de films.

 

Leonor Greyl

Connaissez-vous l’adage : « Derrière chaque grand homme il y a une femme » ? Et bien parfois les rôles s’inversent et un homme se cache derrière le talent de sa femme. L’histoire de la marque débute avec la rencontre de deux passionnés : Leonor, fan de beauté et de santé des cheveux, et Jean-Marie, ingénieur et féru de botanique. La suite vous la connaissez : des soins naturels à base de plantes qui, dans les années 70, allaient dans le sens inverse des innovations. Pourtant, Leonor est l’une des premières à intégrer des vitamines dans les formules de ses soins.

 

Sans-titre-2

 

 

En 2016 la marque, qui est réputée pour rendre les cheveux plus brillants, plus souples et plus beaux,  est présente dans plus de 450 salons de coiffure et une centaine de magasins.

 

Lucie Saint-Clair

On termine avec une femme qui nous a quittés au début de l’année et qui laissera a jamais son coup de ciseaux dans le monde de la coiffure. Elle est l’une des premières coiffeuses à voir la coiffure comme un acte de bien-être qui devait commencer dès l’entrée en salon. Ses salons ont la particularité de proposer : soins du visage, manucure ou encore maquillage. Le but étant de réunir le meilleur de la beauté féminine en un seul lieu.

Au-delà de sa vision du bien-être, Lucie avait un but : faire correspondre la coiffure à la personne et non le contraire. À chaque femme sa coupe !

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0