Géolocaliser son salon de coiffure

Taille du texte: A A A

Avec l’explosion des smartphones et tablettes, impossible de passer à côté de la tendance m-commerce (commerce mobile) et géolocalisation. Les salons doivent être accessibles par tous et partout.

Près d’un Français sur deux est désormais un mobinaute. Et que dire des tablonautes, toujours plus nombreux – 11,2 millions à la fin de 2013. « Le m-commerce est un véritable enjeu. Si les coiffeurs ne sont pas présents, ils loupent pas mal de choses », commente Sandra Doré, gérante de l’agence Web Net-Rezo. Avoir une visibilité sur ces nouveaux supports utilisés pour surfer sur Internet permet d’augmenter sa visibilité réelle. Et de conquérir une nouvelle clientèle. « Quand une personne arrive dans une ville, c’est le seul moyen qu’elle a pour savoir où sont les commerçants », commente Antoine La Loggia, gérant d’un salon à Metz.

Rayonner sur les réseaux

Caractéristique numéro 1 du mobinaute : « il veut une réponse tout de suite », note Sandra Doré. Votre salon doit donc commencer par apparaître dans les moteurs de recherche. Incontournable : remplir une fiche dans Google adresse. Et puis, il y a tous les réseaux. Facebook bien sûr, Google + local. Mais aussi les réseaux de proximité développés par les institutions proches de chez vous. Les offices de tourisme, les communautés de communes, les chambres de commerce… Ils sont de plus en plus nombreux à créer des applications mobiles.

Les mobinautes, vos ambassadeurs Yelp

 

Dismoioù… De nombreuses applis de géolocalisation sont ouvertes aux commentaires. « Les avis des clients sont plus intéressants que tout ce que vous, commerçant, pourriez dire, commente Sandra Doré. Écrire sur sa page “je suis le meilleur coiffeur”, d’accord, mais si à côté vous avez dix commentaires négatifs… » Sam, une coiffeuse parisienne, voit les avantages du concept : « J’ai une page sur Dismoioù qui m’a ramené des clients qui m’ont trouvée sur leur smartphone. » Comment réagir aux critiques ? « Surtout ne pas se braquer, être poli, remercier la personne de s’intéresser à son activité et expliquer par exemple pourquoi l’attente a été longue, conseille l’experte marketing Web. Mais si les clients ne sont pas contents, c’est peut-être aussi qu’il fait se remettre en question. »

Services en plus

La géolocalisation ne sert pas seulement à être trouvé. C’est aussi l’opportunité d’offrir des services en plus. Certaines applis permettent aux coiffeurs de présenter leurs nouveautés, des promos, des animations, et de prévenir les clients potentiels proches de chez eux. Bref, de créer une vraie communauté de proximité et de développer le bouche-à-oreille…, numérique celui-là.
Quelques réseaux de géolocalisation
Dismoioù
C’est ici (développé par les Pages jaunes)
Foursquare
Yelp

L’avis de Charlie Le Mindu

Je compte personnellement beaucoup sur le bouche-à-oreille, dans la vie de tous les jours comme sur la Toile ! Je mise beaucoup sur les références laissées sur les blogs, c’est très efficace auprès des clients en recherche d’informations. Je ne fais pas spécialement de pub car je souhaite que l’adresse reste très privée, mais il est essentiel, si l’on souhaite se faire connaître du plus grand nombre, de maximiser ses forces de frappe en se référençant sur les sites pertinents en fonction de nos cibles. Et surtout, il ne faut pas se contenter des sites de référencement basiques, il faut aller plus loin !

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0