GALIFORNICATION S02E06 : Les coiffeurs en vacances

Taille du texte: A A A

Et oui, je fais comme tout le monde, de temps en temps je prends des vacances. Là, vous pouvez m’imaginer en train de vous écrire, sur ma terrasse face à la mer..

 

Une vraie pause ? Non, pas vraiment, le mur de mon Facebook ou d’Insta me garde toujours dans l’actualité. Et mon activité fait que j’ai toujours à répondre aux questions. Et partout où l’on va, on est en rapport avec notre métier. Et on ne peut pas s’empêcher de zieuter dans les salons, ou d’y entrer.
Qui n’a jamais croisé un client en vacances ! Moi, ça a été sur les pistes de ski, à l’aéroport de la Martinique, et j’en passe. Ça fait toujours plaisir ? Ça dépend s’il est content de te voir ou s’il te demande la date de ton retour pour savoir quand il pourra prendre RDV… Et là, souvent, ton sourire disparaît, comme l’envie de continuer de lui parler. Comme s’il y avait écrit COIFFEUR sur ton front et que tu n’étais en réalité personne en dessous.

 

Et puis j’ai une habitude, celle de toujours aller me faire raser dans le pays où je suis, histoire de voir, parce que j’aime bien ça, parce qu’i y a toujours des choses à prendre. Donc, c’est souvent ce que je cherche en premier, ce qui saoule bien sûr mon entourage. Mais j’aime bien, c’est parfois drôle, agréable, mais en ce qui concerne la barbe, parfois douloureux. Et je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois dans un pays étranger, ils finissent le service avec de l’eau Cologne du style Saint-Michel, le truc qui pue la vieille et qui surtout t’arrache une grimace tellement ça brûle ! Je dois avoir une tête à aimer ça.

Mais en vacances, tu vois aussi l’évolution et la tendance des autres pays et c’est une véritable source d’inspiration… ou pas. En tout cas, même dans le pire des cas, je me dis, ok c’est moche, mais eux ils osent et le vivent bien. Et ç’est ça qui booste, donc quand tu vois quelque chose que tu n’aimes pas, demande-toi plutôt comment tu peux t’en servir ! Car comme très souvent, ce n’est pas que c’est moche, mais juste que ce n’est pas ton style.

 

Moi, l’été, c’est « playa », soleil, mojito et tapas. Et comme souvent sur la plage, à l’instar de mon alter ego Capucine, je vois une chose… Elles sont où, nos coupes ? Car très souvent quand quelqu’un sort de l’eau, la coupe ne ressemble à rien, mais à rien du tout ! Faudrait peut-être commencer à y réfléchir avant l’été. Du style : une fois que l’on a fini notre coupe, on lui trempe les cheveux, on la remet devant la glace et on lui dit : « quand tu sortiras de l’eau, tu ressembleras à ça » ! Et donc de lui montrer comment elle peut se mettre en valeur même avec les cheveux mouillés avec de simples gestes.
Hé ! C’est peut-être ça le nouveau job de l’été : être présent sur les plages et mettre en place les tignasses dégoulinantes pour les rendre belles !

En tout cas, je vous souhaite un bon été, reposez-vous bien et revenez boostés à mort et pleins de nouvelles idées.

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0