Galifornication épisode 02, c’est la rentrée des classes pour les coiffeurs aussi, COOL !?

Taille du texte: A A A

C’est la rentrée des classes, bien sûr un boom pour les salons et ça fait du bien après la pause estivale. Mais sinon, c’est quoi la rentrée ?

Des flopées de gamins pendant deux à trois semaines, du travail pas forcément rentable vu le prix parfois pratiqué, le stress de l’oreille coupée, le petit con qui veut pas se laisser faire (j’en ai eu qui m’ont donné des coups de pieds, crachés dessus etc. et là j’ai émis une stratégie dans « autour du fauteuil »), le mal de dos à force d’être courbé parce qu’ils sont trop petits (bah oui ce sont des lutins) , de genoux, bah à force d’être à genoux, la coupe du petit sur les genoux de sa mère, les cheveux qui tombent dans le cou parce qu’il arrache le peignoir, les cheveux qui collent au visage parce qu’il transpire de pleurs quand c’est pas le nez qui coule sur le fauteuil, la mère qui nous laisse le petit pour faire ses courses quand il a pas de poux, la coupe impossible…pas assez de cheveux, la coupe à rattraper à cause des coups de tondeuse de la mère (d’ailleurs vous avez remarqué ? les gamins ratés ont tous un bonnet !), sans compter le budget bonbons.

Je ne comprends pas forcément d’ailleurs, la coupe de cheveux, le joli cartable, les belles fringues, on leur fait faire un  check-up complet en plus, j’ai l’impression que les parents imaginent que cela va influer sur les notes de l’année !

Comme si le fait de présenter un joli paquet cadeau à la maîtresse qui va se taper 25 gamins en moyenne par jour, avec tous leurs défauts, allait avoir un niveau d’importance. La première journée passée, même le plus beau, elle aura envie de le frapper parce qu’il aura planté son compas dans la main de son voisin.

Bref, c’est quand même sympa de les voir contents, non pas d’aller travailler, mais de retrouver leurs copains. La plus jolie blague que j’ai fait a un enfant dans le salon, c’est de lui faire croire que maintenant c’était comme au foot, les trois premiers montent en classe supérieure, les trois derniers descendent et les autres restent dans la même classe, il a failli pleurer, trop drôle.

La plus jolie scène de film ? Celle ou scrapicoco atomise un enfant qui ne veut pas se laisser faire dans « rien que pour vos cheveux » !

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0