France 2 : Un reportage sur les perturbateurs endocriniens

Taille du texte: A A A

Dans un métier lié à la mode et la beauté, les coiffeurs ont tendance à oublier les risques auxquels ils sont exposés, tant pour leur propre santé que celle de leurs collaborateurs. Cela est généralement du à une méconnaissance des risques, des mesures préventives à adopter et ce, au profit du développement commercial.

 

Étant acteur en prévention des risques professionnels pour les coiffeurs, quand une journaliste me contacte dans le cadre d’un projet d’émission sur les perturbateurs endocriniens pour Envoyé Spécial sur France 2 (jeudi 7 avril à 20h55), participer à cette émission m’a été évident.

À plus ou moins long terme, l’exposition continue aux différents produits du quotidien dans un salon peut avoir une réelle incidence sur la santé des professionnels surtout, chez la femme enceinte. Lors du tournage, il a été très intéressant de confirmer la réalité de terrain que je connais bien avec un barrage des coiffeurs où « tout va bien dans leur salon », alors qu’il suffit de constater un environnement avec des situations à risque et un manque de prévention.

 

 

Dans les faits, il existe une absence de prise en compte de la dangerosité des produits au profit de leurs bénéfices. En grande distribution, l’argument « sans parabènes » est omniprésent. D’un autre côté, en milieu professionnel, les fabricants présentent essentiellement les bénéfices de leurs produits « plus de brillance, meilleure tenue, des cheveux plus épais, etc. ». Ces arguments ont-ils quelque chose à cacher, comment décrypter les étiquettes ?

Obligatoire et malheureusement trop souvent perçue comme une contrainte, la prévention a pour objectif central de préserver la santé et la sécurité des travailleurs : c’est un levier de développement pour les coiffeurs.
S’engager dans une dynamique de prévention des risques professionnels permet également de réduire les risques de sanctions lors d’un contrôle de l’Inspection du travail inopiné ou à la suite d’un accident ou d’une maladie professionnelle.

Les accidents et les problèmes n’arrivent pas qu’aux autres, êtes-vous certains des actions mises en place dans votre salon ?

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0