En pleine ascension

© Loris Hug
© Loris Hug
Taille du texte: A A A

En remportant un trophée lors du Style Master Show à Bruxelles, Jérémy Pereira voit sa carrière propulsée grâce à son talent. Portrait d’une étoile montante de la coiffure.

 

Passionné par la mode en général, c’est naturellement que Jérémy Pereira s’est orienté dans la coiffure. « J’aime travailler avec une matière aussi noble que le cheveu, le fait de pouvoir l’embellir, le façonner et le transformer à l’infini. » S’il suit un cursus scolaire ordinaire, son parcours professionnel va l’être beaucoup moins. Sa rencontre avec Loris Hug, son ancien patron et actuel associé, va changer sa carrière. Après avoir passé son BP dans son salon puis collaboré avec lui durant sept ans, c’est à quatre mains qu’ils créent l’enseigne Sup Hair Star à Belfort. Ce salon haut de gamme abrite également une académie de formation pour qu’ils puissent « partager les recettes qui ont fait notre succès ! ». L’aventure se poursuit avec l’ouverture récente d’une deuxième adresse à Lyon puis, qui sait, d’une troisième au début de 2018. « La réussite est aussi une histoire de rencontre. Avec mon frère d’armes [Loris], nous sommes complémentaires. Et comme disait Isaac Newton : “Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double”. »

Côté artistique, il a non seulement représenté la France au dernier Style Master Show organisé par Revlon Professional, mais aussi remporté le trophée international 2017 du meilleur look commercial. La preuve qu’il est loin d’être un coiffeur ordinaire. Sa passion le pousse à suivre les traces des artistes qui l’inspirent. « La Maison Gérard Laurent pour sa vision globale de l’image. C’est simple, sobre, mais terriblement efficace. J’aime également les travaux de l’architecte Frank Gehry – dont les lignes sont justes époustouflantes – et des créateurs de mode Alexander McQueen et Gareth Pugh. »

 

Son plus beau souvenir

« Incontestablement mon titre remporté au Style Master Show à Bruxelles. L’ambiance était électrique. Plus de 4 000 invités, dont 500 Français, avaient fait le déplacement. J’ai eu des frissons quand toute la tribune française s’est levée à l’annonce de ma victoire. Je suis fier d’avoir ramené ce trophée à la France. »

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0