Denis Do Amaral : « Amener les jeunes défavorisés à la coiffure »

Taille du texte: A A A

Biblond a rencontré Denis Do Amaral, coiffeur passionné, engagé dans la transmission de son métier et coiffeur ambassadeur L’Oréal Professionnel.

À 43 ans, le parcours professionnel de Denis Do Amaral est déjà bien rempli et ne souffre pas de monotonie, tant ses activités sont diverses et dans des domaines, pourrait-on dire, hétérogènes. D’un côté, le glamour des shootings, des plateaux et des fashion weeks, de l’autre la transmission de son savoir auprès de jeunes en difficulté. Coiffeur, porte-parole de la maison L’Oréal Professionnel, Denis a débuté sa carrière en 1989 au sein du groupe Y. Après quelques escapades à l’étranger, notamment à Londres, il intègre le groupe Éric Stipa pour enfin ouvrir son premier salon en 2001 à Paris. Depuis cette date, il collabore avec L’Oréal sur diverses actions comme l’éducation, les lancements de gammes, mais aussi tout ce qui a un lien direct avec l’image L’Oréal Professionnel (shootings, fashion weeks…). Depuis quelques années, il est aussi impliqué avec la marque auprès des centres de formation. En collaboration avec L’Oréal, il anime des stages de coupe, des plateaux collections, des séminaires. C’est donc tout naturellement, lorsqu’on lui a proposé une mission d’enseignement et d’encadrement pour les apprentis d’Auteuil, que Denis a accepté, avec un grand « OUI ». Outre le fait de les encadrer, de les aider à préparer leur concours, le plus important pour lui est de partager sa passion du métier avec ces jeunes qui sont souvent en quête d’un modèle ou d’un chemin à prendre. À travers son métier, sa passion, il essaie de les motiver, de leur permettre d’avoir un but, de leur redonner confiance et aussi de leur faire oublier que la vie n’est pas toujours simple.

 

« Seul compte notre talent »

Son credo est de leur faire prendre conscience que ce métier n’a ni couleur, ni religion, ni appartenance ethnique et encore moins de barrière sociale. Dans ce métier qu’ils ont choisi, on les jugera uniquement sur leurs talents, leurs savoir-faire et l’engagement qu’ils feront de leur mieux pour apprendre. « Ce métier a pour grande valeur le fait que nous pouvons tous réussir si nous nous en donnons les moyens car, comme tout métier d’art, seul compte notre “talent” », nous confie Denis Do Amaral. Pour lui, le plus important est de leur transmettre sa passion, mais aussi la rigueur et le sens de l’effort, sans leur cacher la difficulté de ce métier, parfois ingrat et physique, dans lequel ils connaîtront des déceptions, mais aussi et surtout de grandes joies et satisfactions. Il sait que son métier lui a beaucoup apporté et continue de lui apporter et il reconnaît qu’aujourd’hui il a la chance de fréquenter certains milieux artistiques ou des personnes qui lui ont permis de découvrir des endroits magnifiques, de monter sur des scènes mythiques, d’avoir ouvert trois salons, de voyager… Et tout cela grâce à son métier de coiffeur.

 

Martine Houdré

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0