Dossier : Tout comprendre du Data Dock, la nouveauté qui change la formation

Taille du texte: A A A

La plateforme Data Dock, créée par les OPCA, se met en place mais à quoi sert-elle ? Quelles procédures les organismes de formation doivent-elles suivre pour être référencées ? Explications.

 

Les 20 Organismes collecteurs paritaires agréés (OPCA) ont collectivement mis en place les différents indicateurs qui permettront aux organismes de formation de s’inscrire dans le processus de référencement. Cette action vise à simplifier la démarche que les organismes de formation doivent engager depuis le 1er janvier 2017.

 

Pourquoi le Data Dock ?

Le Data Dock est un regroupement de données qui permet aux différents financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité des organismes de formation. Une fois enregistrés, ces organismes doivent déposer les divers éléments liés aux 21 indicateurs définis par les financeurs afin de répondre aux six critères. Une fois la conformité des pièces validée, les organismes de formation deviennent donc « référençables » par les financeurs.

 

Les six critères :

  • L’identification précise des objectifs de la formation et ses adaptations au public formé
  • L’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires
  • L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
  • La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations
  • Les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus
  • La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires.

 

 

Ce que ça change

Pour les organismes de formation, il est désormais impossible d’être financé s’il n’est pas référencé dans le Data Dock. C’est un gage de crédibilité tant pour les entreprises que pour les salariés bénéficiaires de formation. Ainsi, les organismes de formation ont jusqu’au 30 juin 2017 pour fournir les pièces demandées sur la plateforme Data Dock. Si cette nouveauté doit permettre d’améliorer la lisibilité des formations professionnelles, un problème se pose pour les entreprises qui ne font pas de la formation leur cœur de métier.

 

 

Un effort administratif considérable

Pour essayer de comprendre, nous nous sommes procurés la liste des documents à fournir et la liste est incroyablement complexe. Pour les 21 indicateurs à remplir, il faut pouvoir fournir entre 1 et 3 preuves aux formats PDF et chaque fichier doit faire moins de 2 mégaoctets (vous pouvez utiliser smallpdf pour les compresser).

 

Voici quelques-uns des 21 indicateurs à fournir :

  • Capacité de l’OF à décrire les procédures de positionnement à l’entrée et d’évaluation à la sortie
  • Capacité de l’OF à décrire l’évaluation continue des acquis du stagiaire
  • Capacité de l’OF à décrire ses moyens d’encadrement pédagogiques et techniques
  • Capacité de l’OF à produire des références (cadre B to B)
  • Capacité de l’OF à produire des indicateurs de performance
  • Capacité de l’OF à produire des évaluations systématiques et formalisées des actions de formation auprès des stagiaires

 

Vous l’aurez compris, la liste est longue et rassembler tous les documents est fastidieux. Faites donc en sorte de vous y mettre le plus rapidement possible, car vous n’avez plus que quelques mois pour le faire !

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1