Créer un site web pour mon salon de coiffure

Taille du texte: A A A

Vous êtes coiffeurs ? Le Web, vous connaissez ? Bien sûr, vous êtes déjà allé sur Google ! Geek ou pas ? Peu importe, décryptons ensemble cette Toile mondiale pour qu’elle soit votre meilleure alliée. Et apprenons les bases de la création d’un site web.

 

Pourquoi mon salon doit-il être présent sur le Web ?

Il faut savoir que le premier atout du Web est de recruter des client(e)s. En effet, vous mêmes, quand vous cherchez un service ou souhaitez acheter un produit, vous faites souvent une première recherche sur Google. Et même si vous n’avez que des clients de quartier, Internet peut être votre allié… Prenons un exemple: Marie passe toujours par les mêmes chemins. Elle n’a donc jamais vu votre salon. Elle cherche un coiffeur pas loin de chez elle sur Internet. Si vous êtes référencé*, vous aurez des chances que Marie devienne une nouvelle cliente.

Le deuxième atout est de simplifier la vie de vos clients pour les fidéliser. Pensez à votre client qui a beaucoup de cartes (visite, fidélité, restaurant…) ou qui perd votre numéro de téléphone… Il faut qu’il le trouve rapidement et le Web sera sûrement sa solution.
Constat :  Il faut être sur le web pour ne pas perdre de trafic au salon. Un site Internet comme une page Facebook ou un compte Instagram représentent votre nouvelle vitrine. Laisseriez-vous en friche celle de votre salon ? Non. Il est donc très important de gérer au mieux votre e-réputation*.


Astuce Biblond :
Vous pouvez faire vous-même votre site avec : W (gratuit), E-monsite, C-monsite, Jimdo, iPaoo Wix, 1and1 (comptez un minimum de 20 h). En fonction du prestataire, vous aurez plus ou moins de fonctionnalités. Attention, si vous n’avez pas de charte graphique*, il va falloir commencer par ça. Comptez autour de 1 000 euros pour la base.

 

Pourquoi et comment passer à l’action ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

  • 92% des internautes français s’informent en ligne sur un commerce ou un produit avant d’effectuer un achat en magasin****
  • 83 % des Français utilisent Internet**
  • En France : 4,1 heures par jour sur ordinateur et 1 heure sur mobile**
  • 44,4 % des Français ont un smartphone et 18,4 % des foyers ont une tablette**


Si vous n’êtes pas encore présent sur le Web, nous vous conseillons de respecter ces étapes :

1/ Réservez dès aujourd’hui votre nom de domaine*. S’il est déjà utilisé, intégrez votre ville dans l’URL*.
2/ Créez un compte Google Maps pour être géolocalisé* et bien référencé* (0 euro/10 mn – 1er site visité en France avec 40,5 M de visiteurs uniques mensuels**)
3/ Créez votre fiche Pages Jaunes (10e site le plus visité en France avec 15,8 M de visiteurs uniques mensuels**)
4/ Créez éventuellement une page Facebook (2e site le plus visité en France avec 30 M de visiteurs uniques mensuels**)

 

Le budget pour un site

• environ 10 euros pour un nom de domaine (parfois compris avec l’hébergement)
• environ 20 euros d’hébergement pour le site (compris, en général, si vous avez un forfait)
• la création d’un site peut évoluer en fonction du type :

1/ Un site vitrine*, de 0€ à 1 000€ : si vous souhaitez un site avec des photos, vos horaires, en gros avec des contacts et des informations de base, le prix devrait être de 500 euros.
2/ E-commerce*, de 0€ à plus de 50 000€ : nécessaire dans très peu de cas. Un site e-commerce a un coût élevé pour être vraiment performant. Si vous n’avez pas vos propres produits, nous vous déconseillons vraiment de vendre des produits en ligne car les sites spécialisés seront mieux référencés* que le vôtre et peut-être moins chers…
3/ L’Option Responsive* : c’est mieux et normalement ce n’est pas beaucoup plus cher, c’est devenu la norme.


* LEXIQUE

e-réputation : opinion globale de ce qui est mis sur Internet à travers les informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs (perception des internautes) et tout contenu créé sur le Net.
site vitrine : présente des informations sur une entreprise, des produits ou des services.
e-commerce : boutique en ligne qui génère directement des ventes et du chiffre d’affaires.
responsive (appelé aussi « compatible mobile ») : site qui s’adapte à toutes les tailles d’écran (ordinateurs, tablettes, smartphones).
charte graphique : logo, typographie et couleurs.
URL : adresse d’une page Web.
nom de domaine : nom d’un site Internet.
géolocalisation : permet de se positionner grâce à des coordonnées géographiques sur une carte Web. La plus connue et utilisée est Google Maps.
être référencé : être présent sur le Web.

**source: médiametrie 2013,***source we are social, **** Selon l’étude Mappy/BVA de décembre 2014

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0