Coup de Grâce : rencontre avec Michael Marenco, coiffeur et acteur sur le court-métrage

Taille du texte: A A A

Jeudi dernier, on assistait au lancement du film Coup de Grâce du réalisateur et photographe de mode Justin Wu.

Photographe de mode et réalisateur, Justin Wu naît et grandit à Toronto, au Canada. S’il est aujourd’hui basé à Paris, il partage son temps entre les grandes places incontournables de la mode : Paris, New York et Londres. Il se consacre aujourd’hui essentiellement à la réalisation de films de beauté et de mode, et de clips musicaux. Les présentations de son travail dans les médias s’enchaînent à un rythme effréné en témoignent CBS News, Le Grand Journal (Canal +), Vogue, Elle, Cosmopolitan et New York Magazine ainsi que d’autres publications dans GQ, L’Officiel, Vogue Hommes W. Enfin, Justin Wu a également réalisé des courts-métrages pour des marques prestigieuses comme Louis Vuitton, Dolce & Gabbana, Lane Crawford et MaxMara entre autres.

Aujourd’hui, le jeune et non moins talentueux réalisateur dévoile son premier film expérimental : Coup de Grâce. Et pour la mise en œuvre de ce projet, le réalisateur s’est entouré de professionnels de tous horizons. En témoigne la présence au casting de Michael Marenco en tant qu’acteur et que coiffeur. Nous nous sommes donc dit qu’il serait fort intéressant de lui poser quelques questions sur cette collaboration. Rencontre…

Biblond : Quel est votre rôle en tant qu’acteur et coiffeur sur le projet ?

Michael Marenco : Le rôle qui m’a été confié sur ce projet est celui d’un coiffeur qui écoute et participe à l’évolution émotionnelle de son client à travers sa coupe, en temps réel, pendant les prises de vue du film. J’ai aussi participé à l’écriture de mon discours en tant que coiffeur pour ajouter plus de détails et de crédibilité au dialogue. J’avais aussi en charge la coiffure (j’ai coiffé en backstage le personnage féminin du film).

 

Biblond : Pourquoi Justin Wu vous a-t-il contacté pour cette réalisation ?

Michael Marenco : Avec Justin Wu, c’est un rapport né en 2008 qui perdure et continue à évoluer dans le temps au niveau professionnel. 
Ensemble, nous travaillons pour plusieurs magazines de mode. Nous avons aussi collaboré pour une campagne internationale pour L’Oréal, ainsi que pour la vidéo du 25e anniversaire de Vogue France. Notez que je participe aussi à l’organisation pour ses autres films (à ce propos, un autre projet vient de recevoir des Awards dans divers festivals) en tant que coiffeur, bien entendu.

 

Biblond : Comment définiriez-vous ce film en quelques mots ?

Michael Marenco : Dans le monde actuel fait de superficiel, de réseaux sociaux… l’univers de la coiffure fait de la résistance et donne encore du sens aux contacts humains. Nous pouvons encore partager des émotions, nous confier et donner force et priorité au pouvoir des mots, du toucher, du regard et des silences.

Allez, on vous propose de voir le fruit de cette collaboration ici :

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0