Coopéré, l’entreprise de coiffure qui réussit en Nouvelle-Aquitaine

Taille du texte: A A A

Le groupe Coopéré réussit en Nouvelle Aquitaine. Il s’est vu décerner le prix de la meilleure dynamique commerciale ce lundi 13 novembre par les prix de l’éco Néo Aquitains.  Lumière sur ce modèle économique qui fonctionne depuis plus de 60 ans avec un but : soutenir les coiffeurs.

 

 

Le groupe Coopéré : une réussite made in Nouvelle Aquitaine

 

Le groupe Coopéré, c’est 60 années d’expertise dans le métier de la coiffure depuis 1946.

De simple coopérative à six sociétés majeures de la coiffure, c’est un groupe qui a beaucoup évolué  vers une dimension nationale pour pouvoir suivre les artisans dans leurs démarches/

Il s’est ainsi diversifiée au fil de l’évolution du secteur : fabrication de produits, logistique, numérique, formation…

 

 

Un savoir faire multiple et national pour offrir le maximum de pertinence aux salons de coiffure

 

 

Philippe Réal, directeur général de Coopéré, a ainsi développé ses activités de manière tentaculaire à travers la Nouvelle Aquitaine :

savoir faire innovant, de luxe et de pointe à Montrem via l’ELP, réputé comme « le plus avancé sur le marché français en terme d’innovation et de recherche ».

Niveau logistique, Salsa à Saint-Astier, qui livre plus de 40% des salons de coiffure Français,  ce en moins de 24 heures !

Enfin, l’on citera le Business Coiffure Beauté et l’Atelier de Perfectionnement Coiffure à Lyon, Paris ou Périgueux.

 

Soutenir l’artisanat contre vents et marées

 

Toutes ces infrastructures ont été conçues dans une optiquedévelopper les meilleures perspectives d’avenir possibles pour l’artisanat, perspectives qui reposent sur la demande croissante des salons de coiffure.

Ainsi, Coopéré, c’est une force qui vous permet d’être plus compétitifs et effectifs dans votre métier d’artisan.

 

Le très grand groupe, créé pour soutenir l’artisanat, compte plus de 200 salariés et un chiffre d’affaires annuel de 42 millions d’euros, qui évolue coûte que coûte dans un secteur qui lui est cher, pour le meilleur et le pire, exprime Philippe Real.

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0