Coloration végétale vs coloration classique

Taille du texte: A A A

Pour se colorer les cheveux, il existe deux méthodes :

• la couleur chimique utilisée dans les salons dits «classiques »

• la couleur végétale, plus naturelle, présente dans les salons de courant bio

 

Les colorations végétales s’adressent aux personnes qui souhaitent un résultat discret et naturel et qui veulent un cheveu en bonne santé. C’est seulement à partir d’un certain âge que l’on prend conscience que le cheveu a été agressé depuis de longues années et que l’envie de passer au naturel se fait sentir. Les colorations classiques sont demandées par celles et ceux qui font un choix esthétique plus que santé, pour une durée de huit semaines et avec une couverture maximale des cheveux blancs. Sous la pression des acteurs de la santé, les grands leaders de la coloration professionnelle et publique proposent de plus en plus des produits sans ammoniaque et reformulent en diminuant les composants chimiques. Quelques salons proposent les deux types de coloration afin de répondre au mieux aux attentes de leur clientèle.

 

Contre la couleur classique, pour le végétal

Charley, le créateur des Salons Biocoiff’ à Paris, qui est un peu le porte-parole des salons qui ont choisi le bio et le végétal, n’est pas pour les couleurs classiques. « Je préfère utiliser des teintures végétales pour éviter tous les inconvénients de la coloration classique avec ses produits issus de la chimie de synthèse, qui agressent le cuir chevelu et les cheveux, pouvant ainsi provoquer des allergies. On fait tout de même disparaître la couleur naturelle pour repigmenter le cheveu par une succession de réactions chimiques qui va donner la nouvelle couleur ! C’est très agressif,  car le cheveu doit perdre sa structure pour laisser s’opérer la réaction chimique : il est donc dénaturé. À long terme, on peut observer une chevelure fragilisée présentant un aspect terne. Alors qu’avec des teintures à base de pigments extraits de plantes, il y a une affinité naturelle avec la kératine. Les pigments viennent adhérer solidement à la fibre capillaire, la couleur ne pénètre pas à l’intérieur du cheveu, elle le gaine et l’enrobe. La structure de la fibre reste donc intacte. Je vois le résultat sur mes clients : à long terme, les couleurs végétales améliorent la qualité du cheveu. Plus on en fait, plus le cheveu devient épais et consistant avec un gain en volume. Et je revendique le fait de couvrir 100% des cheveux blancs. Dans mes salons, j’ai grand plaisir à constater que mes clients sont enchantés des résultats, cela vaut largement les temps de pose plus longs que pour la coloration classique. »

 

Pour la couleur classique

Delphine et Nicolas du salon Planète 26 à Fontainebleau, « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec les colorations classiques, nous savons parfaitement les utiliser. Elles donnent de très bons résultats et, surtout, nous avons une large palette de nuances à proposer, ce que n’offrent pas les couleurs végétales qui font du ton sur ton. Les clients qui veulent changer de tête, et c’est très fréquent, peuvent le faire avec la coloration classique. Nous avons une partie de notre clientèle jeune qui veut du fun et s’amuser avec des couleurs tendances. La tenue dans le temps est meilleure que celle des couleurs végétales et nous pensons que la couverture des cheveux blancs est plus nette. Les marques élaborent des produits dont les formules s’améliorent de plus en plus et qui donnent de très belles nuances. Ces colorations nous permettent d’être plus créatifs dans notre travail. On peut passer d’une couleur foncée à une couleur claire, se teindre les cheveux en bleu, rouge, jaune ! Notre clientèle est habituée à notre savoir-faire, nous connaissons parfaitement les produits et nous lui donnons satisfaction. Nous avons eu des produits dits « naturels » de grandes marques, mais ils ont été retirés, les résultats n’étaient pas très convaincants. Nous avons bien conscience qu’il y a une demande pour des couleurs végétales et nous regrettons que les grandes marques n’apportent pas une réponse avec une gamme professionnelle. On devrait avoir le choix de proposer les deux. »

 

Martine Houdré

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0