Briser le tabou de la perte de cheveux féminine : et si c’était grâce à vous ?

Taille du texte: A A A

On en parle peu ou mal, l’alopécie est un fléau qui touche hommes et femmes avec pour finalité, la calvitie. Une actrice a décidé d’en parler et cela peut s’avérer inspirant pour vous, coiffeurs, afin d’être plus bienveillants envers vos clientes !

 

La perte de cheveux : une expérience traumatisante pour Jada Pinkett Smith

 

L’actrice Jada Pinkett Smith, âgée de 46 ans, raconte : Sous ce foulard se cache l’alopécie. C’est lors d’un épisode de sa série Red Table Talk, diffusée sur Facebook où elle discute librement avec sa mère et sa fille, qu’elle aborde le sujet.

Tremblante, elle découvrait sous la douche des poignées de cheveux tombées de son crâne. « Oh mon dieu, est-ce que je deviens chauve ? »

Traumatisée, elle a commencé à se couper les cheveux puis à porter des turbans.

Pour elle, ses cheveux étaient un beau rituel, un symbole fort de sa féminité. C’était aussi surtout « avoir le choix » de les avoir longs, courts, ou pas du tout.

Voici un extrait vidéo du Huffington Post.

 

Dans une société où chacune doit être toujours plus parfaite, de nombreuses femmes décident de s’y opposer.
Concernant l’alopécie, il faut savoir qu’elle concerne plus de 40% des femmes de plus 40 ans.

 

Comment rassurer sa cliente souffrant d’alopécie ?

 

Ainsi, il peut arriver qu’une cliente souffrant d’alopécie franchisse le pas de votre porte, ou même que vous soyez la première personne à le remarquer. Il faut être bienveillant et ne pas la juger. Si vous annoncez une chute de cheveux à votre cliente, restez discret. N’oubliez pas : c’est par le dialogue qu’on brise les tabous.

Si elle est très importante (plus qu’une simple pelade), il faudra encourager la cliente à prendre en mains le problème en parlant et effectuer un diagnostic.

« Depuis quand perdez-vous des cheveux ? Êtes-vous dans un environnement stressant ? Suivez-vous un régime contraignant ? »… Identifier les causes vous permettra vite de savoir si la chute est passagère ou chronique.

N’oubliez pas qu’un cuir chevelu souffrant d’alopécie est bien plus sensible, alors évitez les traitements trop astringents. L’alopécie étant une maladie dermatologique, conseillez à votre cliente d’aller voir d’autres experts du cuir chevelu : les dermatologues, qui sauront prendre en charge un traitement pour elles, comme des injections de vitamines ou un traitement hormonal selon les cas.

 

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1