Feuilletez le magazine Biblond n°37 en ligne

Taille du texte: A A A

Le marathon des salons professionnels est terminé, la rentrée n’est plus qu’un lointain souvenir, l’équinoxe d’automne a eu lieu… La saison des couleurs chatoyantes peut s’amorcer.

Mais pas question de suivre le tempo de la nature ! Si la palette de roux des feuilles mortes peut être du plus bel effet sur certaines crinières, il ne s’agit pas de languir pour ne se réveiller qu’au printemps.

Profitons-en pour faire le point sur les actions menées tout au long de l’année, de l’accueil des clients au reste des prestations proposées. C’est peut-être même le moment de créer une nouvelle atmosphère dans son salon  ? De jouer avec les senteurs de saison ? Entre la période des mariages et celle des fêtes de fin d’année, on laisse les vents frais d’automne entrer et nous insuffler de nouveaux parfums et de nouvelles idées.

Regonflés à bloc par les innovations des événements professionnels passés, on se laisse pousser des ailes quand tout le monde fait de même avec ses cheveux. Étoffer son salon de nouveaux objets, de nouveaux espaces dédiés à la détente, à l’art ou à la lecture…, rien n’est impossible.

Et s’ouvrir à d’autres cultures, comprendre ce que les gens ont dans et sur la tête devient urgent quand on connaît le développement des marchés capillaires dits « ethniques ».

Laissons aussi de côté les sanglots longs des violons de la saison pour nous attarder sur une mélodie de fond plus dynamique et plus altruiste, celle de la solidarité.

On peut commencer par se laisser pousser la moustache pour affirmer notre investissement dans la lutte contre les maladies masculines. L’occasion de proposer aux clients les services de barbier, une bonne cause qui va sûrement faire le bonheur des hipsters !

À cet engagement taillé au poil pour les hommes s’ajoute un mouvement qui revêt au mois d’octobre une couleur acidulée : Octobre rose. Un mois entier qui médiatise la lutte contre le cancer du sein et avec lui de multiples possibilités d’afficher son soutien dans son salon, voire de se former pour mieux conseiller les personnes malades qui ont perdu leurs cheveux à la suite d’un traitement. On anticipe aussi ses opérations de soutien pour Coiffeur contre le Sida.

Chez Biblond, c’est décidé, on prend le contre-pied de la nature. Et si le grand ménage devenait celui de l’automne ?

Feuilletez le magazine Biblond n°37 pour rester branché coiffure

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0