5 conseils pour ne pas faire de faux pas en cette Journée internationale des droits des femmes

Taille du texte: A A A

Ce 8 mars, c’est la Journée internationale des droits des femmes, souvent raccourcie à tort en « Journée de la femme ». Aubaine marketing pour les salons de coiffure ? Absolument pas. Chers coiffeurs et coiffeuses, nous vous disons pourquoi en 5 points !

 

Les 41 ans de la Journée internationale des droits des femmes

 

Une journée dont la tradition prend ses racines en 1977 : les Nations unies dédient alors le 8 mars à la lutte pour les droits des femmes. Cinq ans plus tard, en 1982, la France se met à la page et adopte la Journée. On le rappelle, le 21 avril 1944 : le droit de vote est accordé aux femmes.

Alors ? Il faut absolument éviter les « clichés » sur la femme, car c’est le bad buzz et les faux pas assurés.

Biblond vous aide à mettre fin aux stéréotypes sexistes féminins et à rendre votre salon « un cheveu » plus féministe.

 

1# Ne dites pas « une bonne fête de la femme »

Un point qui, après lecture de cet article, vous semblera évident…

 

2# Même si c’est tentant, ne faites pas d’offres spéciales Journée de la femme

 

Cela pourrait être vu comme du marketing de bas étage faussement féministe et cela dénature complètement l’aspect non commercial de la fête.

De même, n’offrez pas à vos clientes des fleurs, des soins gratuits, des chocolats…

 

3# Suscitez le dialogue autour des droits des femmes

Parce que parler de la pluie et du beau temps peut souvent tourner en rond avec vos client(e)s, parlez des droits des femmes (si le cœur vous en dit).

Par exemple, discutez des injustices, d’égalité, de problèmes de société à travers le monde… Cela peut toujours être intéressant de s’ouvrir un peu !

En 2018, les femmes sont toujours discriminées, violées, tuées dans le monde, juste à cause de leur… genre.

Des avortements sélectifs avant la naissance aux mutilations sexuelles menant souvent à la mort, les femmes ont toujours besoin d’être défendues légalement.

 

Une vidéo mouvante et intéressante de la Fédération internationale des droits humains. #beingbornagirl

 

4# Ne pas hésiter à aborder le sujet avec… la clientèle masculine (aussi !)

 

Ces messieurs ne sont pas à mettre à part, l’égalité et l’équité hommes-femmes sont toujours intéressants à observer. Salaires inégaux pour travail égal (en 2016, on parle en France de 25% d’écart de salaire !).

 

5# Pratiquer des prix non discriminants, selon la longueur et la difficulté, et non le genre, toute l’année.

 

Un sujet à relire ici, où le prix est établi selon des critères qui n’ont rien à voir avec le genre…

 

 

Coiffeurs, coiffeuses, dorénavant, vous savez comment vous comporter en cette Journée internationale des droits des femmes.

 

 

 

 

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0